Viljoen sort des blocs d'ERPM

Après environ six mois sans golf, c'était passionnant, en particulier pour Boksburg et les villes environnantes d'Ekurhuleni, de voir le sport revenir en grand avec le tournoi Vodacom Championship Unlocked Rise-Up Series du Sunshine Tour au ERPM Golf Club entre septembre 23 et 25.

C'était également une excellente nouvelle pour les joueurs professionnels et les jeunes joueurs à venir d'avoir à nouveau l'occasion de faire swinguer le club de golf après l'éclosion de la pandémie qui avait mis une pause brusque dans de nombreux secteurs de la vie, y compris le sport.

Le premier tour du VCU a été pris d'assaut par le champion du Sunshine Tour 2017 Fish River Sun Challenge, MJ Viljoen, qui a débuté avec un huit sous la normale 64 à l'ERPM et n'a réussi qu'un seul bogey alors qu'il maîtrisait son chemin vers le haut du classement. .

Ce n’était pas une sortie facile pour le représentant expérimenté du Bloemfontein Golf Club.

Cependant, il a été étroitement poursuivi par le champion Rise-Up Daniel van Tonder, Jake Redman, Neil Schietekat et Paul Boshoff. Van Tonder a signé pour un 66 sans bogey alors qu'il partait à la recherche d'un deuxième titre de la série Rise-Up.

Mais Viljoen a maintenu son agression avant le deuxième tour lors de la Journée du patrimoine. Il a commencé avec un birdie le 10, son premier trou, et avait sept sous ses 12 premiers trous grâce à une série satisfaisante d'oiseaux.

C’est une sortie qu’il a consacrée au travail qu’il a fait pour améliorer sa technique.

«Quand j'ai gagné en 2017, c'était inattendu. Depuis, j’ai beaucoup grandi en tant que golfeur. J'ai l'impression de faire toutes les bonnes choses maintenant sur et en dehors du terrain de golf pour gagner. J'ai commencé ce tournoi avec le bon état d'esprit de gagner et pas seulement de concourir.

«Je suis motivé pour m'améliorer et faire quelque chose avec le talent que j'ai. Le temps ne recule pas, c'est donc ma plus grande motivation pour le moment », a déclaré le pilote qualifié.

«J'ai beaucoup travaillé sur mon swing et sur les bonnes techniques, mais j'avais un peu négligé mon putting. Je ne dirais pas que mon putting était mauvais, mais ce n’était pas mieux que la moyenne. Je travaille donc également sur cet aspect de mon jeu.

«Travailler sur mon swing était la bonne chose à faire. Mais c’est une chose de le frapper près du trou et une autre de faire ces putts. Donc, si je peux mettre ces deux ensemble, je pense que je peux être plus cohérent en termes de défis pour les tournois. Ayant déjà gagné, je sais ce que ça fait et je sais quoi faire. Je n'ai pas à expérimenter. Cela aide beaucoup. »

Il a ajouté 67 à son premier 64 et a dirigé le peloton avec 13 sous la normale avant la ronde finale de vendredi de la série Rise-Up.
La série, qui comprenait cinq tournois de 54 trous à travers le Gauteng, avait chacun une bourse de 600 000 rands. Le tournoi ERPM était la quatrième de cinq étapes.

Le tournoi à l'ERPM était toujours en cours avec le troisième et dernier tour le vendredi 25 septembre, lorsque l'annonceur est allé à l'impression, un résumé sera publié dans la prochaine rubrique de l'annonceur.

Meilleurs scores à la fin du deuxième tour de la Journée du patrimoine:

131 MJ Viljoen 64 67
133 Jake Redman 66 67
134 Darren Fichardt 68 66
136 Daniel van Tonder 66 70; Neil Schietekat 66 70
137 Dylan Mostert 68 69; Paul Boshoff 66 71; Jacques Blaauw 67 70; Keith Horne 68 69; Coert Groenewald 67 70
138 Wynand Dingle 70 68; Ulrich van den Berg 69 69; Luke Jerling 69 69; Pieter Moolman 69 69
139 Jaco Ahlers 69 70; Rupert Kaminski 70 69; Heinrich Bruiners 72 67; Teaghan Gauche 72 67; Hennie O'Kennedy 71 68; Louis de Jager 69 70; Luca Filippi 69 70; Hayden Griffiths 69 70
140 Tristen Strydom 69 71; Jaco Prinsloo 71 69; Andrew Williamson 71 69; Marthin Scheepers 73 67; Dylan Naidoo 70 70; Malcolm Mitchell 73 67
141 Jake Roos 75 66; Jayden Schaper 72 69; Jacques P de Villiers 73 68; Byron Coetzee 71 70; Callum Mowat 71 70

Lisez aussi: ERPM revient lentement à la normale

Lire aussi: Groenewald remporte la victoire Big Easy IGT à l'ERPM

Leave a Comment