NFL: aperçu de la division Est de l'AFC pour la saison 2020 (Patriots, Jets, Bills, Dolphins)

D'ici au botté inaugural de la saison 2020 de la NFL, le RDS.ca vous propose un survol de chacune des huit divisions du circuit Goodell. Aujourd'hui, un aperçu de la division Est de l'AFC.

Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Fiche en 2019: 12 victoires et 4 défaites (1er rang de la division)

Ajouts notables: Cam Newton (quart-arrière), Beau Allen (plaqueur), Damiere Byrd (receveur), Nick Folk (botteur de précision), Lamar Miller (demi offensif), Adrian Philips (maraudeur), Adam Butler (ailier défensif), Brandon Copelan (secondeur), Cody Davis (maraudeur)

Départs notables: Tom Brady (légende), Kyle Van Noy (secondeur), Jamie Collins Sr (secondeur), Danny Shelton (plaqueur), Ted Karras (centre), Duron Harmon (maraudeur)

Clause «Opt out»: Brandon Bolden (demi offensif), Marcus Cannon (garde), Dan Vitale (centre arrière), Patrick Chung (maraudeur), Najee Toran (garde), Marqise Lee (receveur), Dont'a Hightower (secondeur), Matt LaCosse (ailier rapproché)

Sélections au repêchage 2020 : Kyle Dugger (maraudeur – 2e ronde), Josh Uche (secondeur – 2e ronde), Anfernee Jennings (secondeur – 3e ronde), Devin Asiasi (ailier rapproché – 3e ronde), Dalton Keene (ailier rapproché – 3e ronde), Justin Rohrwasser (botteur de précision – 5e ronde), Michael Onwenu (garde – 6e ronde), Justin Herron (bloqueur – 6e ronde), Cassh Maluia (secondeur 6e ronde), Dustin Woodard (centre – 7e ronde)

Elle semblait éternelle cette ère Belichick-Brady. Depuis 2001, l’entraîneur-chef Bill Belichik et le quart-arrière Tom Brady ont régné sur l’Est de l’Américaine (et la NFL disons-le!) En rois incontestés. Mais voilà que l’usure du temps a eu raison du duo légendaire. Comme un Martin Brodeur avec les Blues ou Michael Jordan avec les Wizards, voilà que Brady enfile un uniforme différent pour terminer sa carrière, celui des Buccaneers de Tampa Bay.

Cam Newton Alors, à quoi ressemblera cette attaque des Pats avec Brady parti? Si on croyait que la tâche tomberait entre les mains de Jarrett Stidham après que Bill Belichick et son chien ont décidé de ne pas repêcher de quart-arrière, voilà que les Pats ont offert un contrat d’occasion à Cam Newton. Joueur par excellence en 2015, Newton a joué en faute de plusieurs blessures les saisons suivantes et s’est finalement vu imposer une pause forcée en raison d’une fracture de type Lisfranc à un pied. Au repos, Newton a-t-il enfin pu reprendre le dessus sur ses nombreuses blessures, notamment une blessure à l’épaule qu’il traînait depuis quelques saisons? C’est évidemment ce que souhaite les Patriots et le coordonnateur à l’attaque Josh McDaniels. Jamais dans sa carrière, McDaniels n’a pu compter sur un quart avec les qualités athlétiques de SuperCam et il sera intéressant de voir le cahier de jeux des Pats avec un quart aussi mobile.

Si la perte de Brady est majeure, l’autre partie du duo, Bill Belichick, est toujours là et tant que le vieux maître y est, les partisans des Pats ne devraient pas trop s’inquiéter. Belichick est sans doute le meilleur entraîneur-chef de l’histoire de la NFL et il ferait probablement gagner une équipe remplie de réservistes. Son système est connu, il est accepté par ses joueurs et il est, par-dessus tout, un gagnant. La défense a perdu quelques morceaux, mais elle demeure une unité dominante. Après huit matchs l’an dernier, la défense des Pats avait marqué plus de touchés qu’elle n’était accordée! La statistique s’est calmée par la suite, mais les Pats ont tout de même terminé l’année avec seulement 20 touchés accordés contre 36 revirements provoqués.

Malgré tout, il semble révolu le temps où les Patriots dominaient l'élargissement de la division. Non seulement ont-ils perdu des plumes au cours des dernières saisons, mais en plus, les clubs de la division sont tous en train de bâtir un effectif plus solide que par les années précédentes. Tua Tagovailoa, Josh Allen et Sam Darnold sont l’avenir des quarts de cette division. Une progression rapide de ces trois jeunes et les Pats pourraient se retrouver dans le pétrin très bientôt.

Élément d'intrigue pour la saison 2020 : Cam Newton et les Patriots peuvent-ils tenir bon et relever le défi de l’ère post-Tom Brady? Avec les Bills qui ont toutes les armes pour ravir la division, les bons vieux patriots pourront-ils rivaliser par la bouche leur canon au fusil de Buffalo Bill?

Prédiction du RDS.ca: 9 victoires et 7 défaites, 2e rang de la division.

Bills de Buffalo

Fiche en 2019: 10 victoires et 6 défaites (2e rang de la division)

Ajouts notables: Stefon Diggs (receveur), Mario Addison (ailier défensif), Vernon Butler (plaqueur), Quinton Jefferson (plaqueur), Josh Norman (demi de coin)

Départs notables: Shaq Lawson (ailier défensif), Lorenzo Alexander (secondeur), Kevin Johnson (demi de coin), Jordan Phillips (plaqueur), Stephen Hauschka (botteur de précision)

Clause «Opt out»: E.J. Gaines (demi de coin), Star Lotuleilei (plaqueur)

Sélections au repêchage 2020: UN J. Epenesa (ailier défensif – 2e ronde), Zack Moss (demi offensif – 3e ronde), Gabriel Davis (receveur – 4e ronde), Jake Fromm (quart-arrière – 5e ronde), Tyler Bass (botteur de précision – 6e ronde), Isaiah Hodgins (receveur – 6e ronde), Dane Jackson (demi de coin – 7e ronde)

Le mouvement d’importance lors de la dernière saison morte est bien sûr l’arrivée à Buffalo du receveur Stefon Diggs. Âgé de 26 ans, Diggs s’amène avec les Bills après deux saisons consécutives de plus de 1000 verges et il devrait élargir la progression de Josh Allen qui compte maintenant sur une deuxième menace aérienne de qualité avec John Brown. Parlant de Brown, il devrait maintenant se retrouver dans une chaise beaucoup plus appropriée dans le rôle de deuxième receveur alors que Cole Beasley se retrouve également dans un rôle qui lui convient mieux comme troisième receveur et demi inséré.

Stefon Diggs Avec l'arrivée de Diggs, Josh Allen devra continuer sa courbe de progression après avoir affiché des statistiques respectables à sa deuxième campagne dans le circuit Goodell. Allen a augmenté de 6% son taux de passes complétées (de 52,8 à 58,8), a récolté plus de 3000 verges et a lancé 20 touchés passes de touché. C'est cependant par la course qu'Allen s'est démarqué en payant souvent le prix pour obtenir les premiers jeux. L'ancien de l'Université du Wyoming a terminé troisième dans la NFL pour les verges au sol chez les quarts-arrière loin derrière Lamar Jackson et à quelque 34 verges de Kyler Murray.

Un autre qui sera sous la loupe à l’attaque sera le demi offensif Devin Singletary. Après avoir débuté comme numéro 2 au vétéran Frank Gore, Singletary s'est établi dans le champ-arrière de Buffalo avec 775 verges et une moyenne de 5,1 verges par course. Les Bills ont ajouté la recrue Zack Moss lors du repêchage, mais c’est à Singletary qu’appartiendra la majorité des ballons provenant du champ-arrière. Moss devrait Singletary dans un rôle similaire à celui de Gore l’an dernier, particulièrement autour de la zone payante où Gore a dominé 11-2 les courses à l’intérieur de la ligne de 5.

Si l’attaque commence à montrer de très beaux éléments, l’identité de l’équipe demeure d’abord et avant tout sa défense. Les Bills se sont classés dans le top-3 de la NFL pour les verges accordées à l’adversaire pour une deuxième saison consécutive. L'excellente défense est menée par les Micah Hyde, Tre'Davious White, Tremaine Edmunds, Ed Oliver et cie, ajoutez à cela l'arrivée d'un vétéran comme Josh Norman et vous comprenez pourquoi il sera dur d'avancer le ballon contre Buffalo en 2020.

Les Bills comptent donc sur quelques ajouts de qualité, mais surtout sur une progression d'un groupe de jeunes joueurs solides. Ainsi, la plus grande différence qu’on verra à Buffalo en 2020, c’est le nombre de tables qui demeureront intactes avec l’absence quasi certaine de partisans dans les estrades et dans les hayons d’avant-match.

Élément d'intrigue pour la saison 2020: Étiez-vous de ce monde la dernière fois que les Bills étaient favoris pour remporter la division Est de l’Américaine? Les institutions de paris sportifs donnent peut-être encore légèrement l’avantage aux patriotes, mais les Bills sont presque nez à nez avec la troupe de Bill Belichick. Verrons-nous une première depuis 2008, des champions de division qui ne viennent pas de la Nouvelle-Angleterre?

Prédiction du RDS.ca: 10 victoires et 6 défaites, 1euh rang de la division.

Jets de New York

Fiche en 2019: 7 victoires et 9 défaites (3e rang de la division)

Ajouts notables: George Fant (bloqueur), Connor McGovern (centre), Bradley McDougald (maraudeur), Pierre Desir (demi de coin), Frank Gore (demi offensif), Joe Flacco (quart-arrière), Donte Moncrief (receveur)

Départs notables: Jamal Adams (maraudeur), Robby Anderson (receveur), Ryan Kalil (centre), Brandon Shell (bloqueur), Kelvin Beachum (bloqueur), Trumaine Johnson (demi de coin)

Clause «Opt out»: C.J. Mosley (secondeur), Josh Doctson (receveur), Leo Koloamatangi (au centre)

Sélections au repêchage 2020: Mekhi Becton (bloqueur – 1 ronde), Denzel Mims (receveur – 2e ronde), Ashtyn Davis (maraudeur – 3e ronde), Jabari Zuniga (ailier défensif – 3e ronde), La'Mical Perine (demi offensif – 4e ronde), James Morgan (quart-arrière – 4e ronde), Cameron Clark (bloqueur – 4e ronde), Bryce Hall (demi de coin – 5e ronde), Braden Mann (botteur – 6e ronde)

Les Jets de New York aimeraient bien pouvoir utiliser l'expression de golf «Mulligan» en 2020. Après une saison décevante l'an dernier de la part des nouveaux venus payés à fort prix Le'Veon Bell et CJ Mosley, les Jets en voudront plus pour cet argent. Bell a été tout simplement atroce dans le champ-arrière avec une moyenne pitoyable de 3,2 verges par course. De son côté, c'est une blessure qui a mis fin à la saison de Mosley avec seulement deux matchs au compteur, mais voilà que New York ne pourra pas compter sur la présence de Mosley qui a décidé de faire l'impasse sur la saison 2020 comme le permet une clause de la NFL en lien avec la COVID-19.

Sam Darnold Un autre qui doit réussir à élever son jeu, c'est le quart de troisième année Sam Darnold. Le rouquin n'a pas mal fait dans ses deux premières saisons, mais il n'a rien cassé non plus. À sa troisième saison dans la NFL et sa deuxième dans le système d'Adam Gase, Darnold devra prendre un sérieux pas d'avant et surtout réussir à demeurer sur le terrain pour 16 rencontres. Des investissements sur la ligne à l'attaque et une résurrection de Le'Veon Bell pourrait aider l'ancien quart de USC à atteindre le prochain niveau.

La deuxième saison du système d’Adam pourrait être la dernière si les Jets sont tout aussi médiocres en attaque que l’an dernier. Les Jets ont terminé la saison 2019 au 32e et dernier rang de la NFL pour les verges offensives et à l'avant-dernier rang pour les points marqués. Rien de séduisant pour un entraîneur-chef qui est supposément reconnu pour ses compétences en attaque. Une autre saison de misère dans les catégories offensives et Gase susceptible de n’être jamais reconnu que comme le coordonnateur à l’attaque qui profitait de Peyton Manning à Denver.

Malgré une attaque anémique, les Jets ont tout de même terminé 7-9 et ont même présenté une fiche de 7-6 avec Sam Darnold à la barre. Surprenant quand on réalise que l’équipe a terminé la saison avec un ratio de points pour / contre de -83. Un témoignage certes d'une défense sous-estimée qui a terminé 7e pour les verges accordées à l’adversaire et en milieu de peloton pour les points accordés. Cette défense devra cependant répéter ses exploits sans Mosley ni le maraudeur vedette Jamal Adams qui a été échangé à fort prix à Seattle … bonne chance! Quinnen Williams devra devenir le visage de cette défense dès cette saison si les Jets souhaitent connaître du succès.

Élément d'intrigue pour la saison 2020: Sur papier, l’attaque des Jets n’est pas mauvaise et Adam Gase est censé être un génie offensif! Alors pourquoi les Jets ont terminé derniers en attaque l’an dernier? Est-il possible de relancer la machine? La fiche de 7-9 de l’an dernier est peut-être trompeuse et les aspirations du Gang Green seront tués dans l’œuf si l’attaque s’établirait cette saison.

Prédiction du RDS.ca: 4 victoires et 12 défaites, 4e rang de la division.

Dauphins de Miami

Fiche en 2019: 5 victoires et 11 défaites (4e rang de la division)

Ajouts notables: Byron Jones (demi de coin), Kyle Van Noy (secondeur), Shaq Lawson (ailier défensif), Ereck Flowers (garde), Emmanuel Ogbah (ailier défensif), Jordan Howard (demi offensif), Ted Karras (centre), Matt Breida (demi offensif)

Départs notables: Taco Charlton (ailier défensif), Kallen Ballage (demi offensif)

Clause «Opt out»: Allen Hurns (receveur), Albert Wilson (receveur)

Sélections au repêchage 2020: Tua Tagovailoa (quart-arrière – 1 ronde), Austin Jackson (bloqueur – 1 ronde), Noah Igbinoghene (demi de coin – 1 ronde), Robert Hunt (bloqueur – 2e ronde), Raekwon Davis (plaqueur – 2e ronde), Brandon Jones (maraudeur – 3e ronde), Solomon Kindley (garde – 4e ronde), Jason Strowbridge (ailier défensif – 5e ronde), Curtis Weaver (ailier défensif – 5e ronde), Blake Ferguson (longue remise – 6e ronde), Malcolm Perry (demi offensif – 7e ronde)

L’an dernier, les plans des Dolphins étaient tout sauf subtils; terminer dans le fond du classement pour obtenir le premier choix et repêcher le quart-arrière d’Alabama Tua Tagovailoa. Surprise, voilà que les Dolphins menés par un toujours aussi imprévisible Ryan FitzMagic ont signé victoires et ont hérité du cinquième choix au total. Alors, les plans de relance avec Tua c’est fini? Que nenni! Une blessure au talentueux quart-arrière a fait perdre la course au premier choix au total face à un joueur que personne ne voyait là il y a un an, le quart de LSU, Joe Burrow. Résultat, les Dolphins ont obtenu leur homme et ont pu savourer quelques succès imprévus en 2019. Tout le monde gagne … sauf les cinq adversaires.

Avec l’arrivée de Tagovailoa qui est presque en sauveur à Miami, les Dolphins ont sorti le chéquier pour attirer des joueurs autonomes à la pelletée lors de la saison morte. Byron Jones, Kyle Van Noy, Shaq Lawson et Emmanuel Ogbah sont quelques uns des noms qui viendront renforcer la défense floridienne. De l’autre côté du ballon, Ereck Flowers et Ted Karras viendront solidifier la ligne à l’attaque alors que Jordan Howard et Matt Breida composeront le tout nouveau champ-arrière des Dolphins. Miami a également ajouté le bloqueur à gauche Austin Jackson et le garde à droite Solomon Kindley pour solidifier la ligne offensive.

Tua Tagovailoa Question quiz. Qui était le meneur pour les verges au sol chez les Dolphins en 2019? Aucune idée? Nul autre que le quart-arrière Ryan Fitzpatrick qui a dominé la catégorie avec … 243 petites verges au sol. Inutile de vous dire que Miami a terminé au 32e et dernier rang de la NFL au chapitre des verges au sol. Jordan Howard et Matt Breida devraient toutefois élargir la démolir cette statistique. Véritable char d’assaut, Jordan Howard a deux saisons de plus de 1000 verges derrière la cravate avec les Bears (et une autre à 935) alors que Breida a été productif toutes les fois où il a été en mesure de demeurer sur le terrain. Dans son cas, le défi est d'être en mesure de l'infirmerie.

Malgré l’ajout de quelques bons noms sur le marché des entreprises autonomes, la défense n’a rien d’une défense élite comme celle des Bills ou des Patriots. Si les jeunes éléments des Dolphins ont eu la vie dure l'an dernier en accordant le quatrième plus haut total de verges et le sixième plus haut total de points, la progression évaluée de l'attaque devrait les aider à passer moins de temps sur le terrain, la défense ayant passé le quatrième plus haut total de temps sur le terrain en 2019.

Un autre élément pour aider la jeune défense de Miami, l’entraîneur-chef Brian Flores. Rarement pourrons-nous dire qu’un entraîneur qui remporte cinq matchs a surpris les observateurs. Pourtant, c’est exactement ce que Flores a fait l’an dernier alors que les Dolphins étaient destinés au fond de classement. Ancien du système de Bill Belichick, Flores a passé par une panoplie de postes de spécialistes de la défense en Nouvelle-Angleterre. Il s’est relevé d’un départ de 0-7 pour terminer 5-11 en battant des clubs comme les Colts et les Patriots. Sa deuxième saison pourrait marquer une progression importante pour toutes les facettes de l’équipe.

Le plan des Dolphins semble donc sourire à l’organisation. Sacrifier une saison de façon claire et rebâtir avec une panoplie de choix, un quart d’avenir et de bons agents libres. Le directeur général Chris Grier mérite beaucoup de crédit dans ce dossier et il sera intéressant de voir l'amélioration de ce jeune groupe au cours des prochaines saisons.

Élément d'intrigue pour la saison 2020: Tua Tagovailoa sera évidemment l’histoire à surveiller chez les Dolphins en 2020. Les hauts dirigeants placent énormément d’espoirs envers le jeune quart et il sera excitant de suivre ses exploits lorsqu’il héritera du titre de partant.

Prédiction du RDS.ca: 5 victoires et 11 défaites, 3e rang de la division.

Section Est de l’AFC
Section Est de la NFC
Section Nord de l’AFC
Section Nord de la NFC

7 septembre: Section Sud de l'AFC

8 septembre: Section Sud de la NFC

9 septembre: Section Ouest de la NFC

10 septembre: Section Ouest de l'AFC

Leave a Comment