Les Golfs en Hauts-de-France – Golfs

La réputation des terrains de golf Links dans la région du Nord. Un délice pour tous les amateurs de golf.

C'est le plus près possible de la côte anglaise que les liaisons irlandaises ont été tracées entre les hautes dunes de sable. Chaque week-end, les Britanniques traversent la Manche avec leurs clubs pour des parties de golf très «britanniques». Dans un vent à savourer par un pur Écossais.

Du toit du blockhaus, transformé en té arrière du trou n ° 12 du golf de Wimereux, les côtes anglaises se détachent de l'horizon. L'Angleterre n'est qu'à trente kilomètres. Hier, seuls les ferries assuraient des liaisons quotidiennes entre Calais et les ports anglais de Douvres, Folkestone et Ramsgate. Aujourd'hui, les touristes empruntent le tunnel sous la Manche, une trentaine de kilomètres de caissons sous-marins. Désormais, la France n'est qu'à deux heures et demie de route de Londres. Et, le week-end, les Anglais viennent sur le continent pour jouer les grands liens du Pas-de-Calais et de la côte picarde: Wimereux, le Touquet, Hardelot, Belle Dune. En couple ou entre hommes. Reconnaissable par ses coupe-vent et ses bonnets en laine comme uniformes. Un véritable retour aux sources pour ces Anglais qui se délectent de ces Liens construits par leurs ancêtres.

La région la plus britannique de France

Nommés Whitley, Stoneham, Argyll, ces sujets de l'Empire britannique ne sont pas seulement des golfeurs, ils sont des bâtisseurs. Avec leur imagination fertile, ils ont transformé la lande désolée en une station balnéaire à la pointe de la technologie. A la fin du XIXe siècle, Sir John Whitley découvre les massifs de dunes qui s'étendent du Cap Griz Nez à l'embouchure de l'Authie. Sous le charme de ces paysages sauvages battus par les vents, cet homme d'affaires se donne pour mission de créer une ville à partir de zéro qu'il a déjà baptisée Mayville, un nom franco-anglais dédié à la princesse May de Teck, épouse du futur George V qui régnera sur la Grande-Bretagne et l'Empire indien de 1910 à 1936. Ce projet fou ne réussira jamais. Parallèlement, il crée Le Touquet Syndicale Ltd en association avec un de ses compatriotes, Allan Stoneham, et promène ses guêtres le long de la côte à la recherche du site idéal.

Le parcours de golf d'Hardelot un parcours légendaire

Histoire

A une trentaine de kilomètres au nord du Touquet, Whitley tombe sous le charme d'un château restauré par Sir John Hare qui le “relooka” en 1849, dans le plus pur style néo-gothique. Ce château, dont les remparts datent du XIIIe siècle, sera la “pierre” fondatrice d'Hardelot-Plage, une station balnéaire à vocation internationale. L'une de ses tours sera même le tee n ° 1 des 9 trous dessinés au début du siècle par le champion anglais Harry Vardon, recordman du British Open avec six victoires.

Seuls trois trous des broches actuelles, bien sûr, 13, 14 et 16, proviennent de cette première disposition Hardelot et quelques photos jaunies ajoutent leur touche historique aux murs en tissu vert du bar du club-house.

Passé à 18 trous en 1930 sous la brillante conception de Tom Simpson, le Hardelot Golf Course ne résiste pas aux bombardements massifs des forces aériennes alliées chargées d'écraser les défenses allemandes de la Seconde Guerre mondiale. Hardelot-Plage est en ruine. Il ne reste que huit villas intactes! Dans un tel contexte, le golf n'est évidemment pas la priorité et sa réouverture n'est possible qu'en 1953. Heureusement, le design original de Tom Simpson, architecte et Chiberia, Chantilly, Fontainebleau…, est conservé.

Le cours

Tracé dans une forêt dont les arbres les plus anciens ont pris racine au temps de Louis XIII, le voyage de Hardelot Tom Simpson a toujours raison dans ses conceptions et exige la finesse et la technique des golfeurs. Face à l'engouement pour le golf sur la Côte d'Opale (nom donné à la portion de la côte entre Berck et Cap Gris Nez par le peintre Levêque au début du siècle), la famille Lesur, qui a présidé au destin du golf et le développement de la commune d'Hardelot-Plage depuis trois générations, a ouvert en 1990 un nouveau parcours 18 trous qui trouve refuge dans les dunes du Mont Saint-Frieux. Plus d'un kilomètre du premier parcours. Conçu par l'architecte belge Paul Rollin, le parcours 18 trous des Dunes est plus accidenté, les doglegs sont nombreux et les jeux d'eau soulignent sa modernité. Malgré tout, le parcours des Dunes est critiqué par les golfeurs français pour ses quelques départs en aveugle.

Ces arguments font sauter Ken Strachan de la chaise de son directeur. L'Ecossais cite Gleneagles, Augusta, Lahinch: “Oui, il critique les trous borgnes de ces parcours légendaires … Tiger Woods s'est-il plaint de l'entraînement aveugle au trou 11 du Masters?” Le sujet fait se lever Ken Strachan, ancien joueur professionnel. Qu'il pleuve ou vende, les joueurs anglais ne se plaignent jamais. Trop heureux de jouer une autre ronde de golf avec ses amis de bureau. Car le vent n'a jamais arrêté ni un sujet de Sa Majesté la Reine, ni le golfeur de la région Nord-Pas-de-Calais.

Au passant parisien qui, déjà, se plie sous le joug d'une force de vent 3, on rétorque qu'à Wimeureux ou à Hardelot, le golf de la Côte d'Opale n'est pas commence à devenir intéressant lorsque vous descendez les fairways pliés en deux et que les parapluies se retournent, des baleines cassées. Quoi qu'il en soit, Wimerough n'est pas un vrai terrain de golf sans vent. Dit les membres de ce club qui se rapproche le plus dans sa conception des premiers terrains de golf écossais. Pur et dur. Et, quand le brut pousse, c'est “Wimerough”. Et le cours devient un monstre.

Le Touquet

Sur l'immense plage de sable du Touquet, les speed-sails aux voiles colorées courent sous le vent. A marée basse, il y a des kilomètres de terrains de jeux pour ces casse-cou assis avec ces étranges engins, mi voilier, mi voiture. Les dunes, ce sont les motards qui mettent le gaz sur les pistes sablonneuses pour préparer la course annuelle, L'Enduro du Touquet, qui rassemble des centaines de concurrents de toute l'Europe.

Entre les dunes, ce sont les golfeurs paisibles qui s'attaquent à l'un des grands et nobles parcours français, celui du golf de la Mer du Le Touquet. Cependant, la “Mer” n'est pas le premier parcours du Touquet car il n'a été inauguré qu'en 1931 Vingt-sept ans plus tôt, Lord Balfour, Premier ministre britannique, a inauguré le parcours de la forêt! Une réalisation couronnante. Mais Le Touquet est une ville atypique, créée seulement à la fin du XIXe siècle. Les premières maisons n'ont été construites qu'en 1882, suivies de l'ouverture d'hôtels et de boutiques. En 1888, Le Touquet prend le nom de Paris-Plage. Malgré tout, la station n'a pas décollé et John Whitley, le créateur de Hardelot, associé à Allen Stonehom, a acheté mille cent hectares invendus du domaine. Le dynamisme de ces anglais est légendaire.

Sous leur direction, palais, casinos, hippodromes et terrains de golf ont surgi du sol, ou plutôt du sable. Avant-guerre, Le Touquet est le seul golf de 45 trous en France. Les membres de ce club sont gâtés. Béni soit Stonehom! En effet, sa famille reconnaissante a érigé une stèle à droite du green du 18 de la Forêt pour commémorer ce grand homme qui a fondé le golf du Touquet.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux mille bombes explosent sur le Touquet. Après la libération de la ville, le 4 septembre 1944, les opérations de déminage ont commencé. Ils étaient longs, dangereux et fastidieux. La ville en était pleine. Les démineurs en comptaient cent mille! Le parcours de golf renaît en sections de 9 trous. Depuis l'acquisition par la chaîne Open Golf ClubComme l'architecte anglais Harry Colt, créateur de Saint-Claud, Muirfield et Wentworth, l'avait dessiné en 1931, le cours de la mer a retrouvé sa forme d'origine. Paradoxe de ce parcours, la mer ne se voit jamais depuis ses fairways. Il faut attendre d'être sur le tee de départ le 18 pour voir la mer entre deux immenses dunes couvertes d'oyats, tournant le dos au parcours.

Entre modernisme et tradition, La naissance de somptueux golfs

Avec la prolifération des parcours de style américain dans les années 85-95, la construction d'un parcours de liaisons pourrait sembler le comble du passimisme pour un architecte de golf. À cette époque, les nouveaux golfeurs exigeaient des parcours avec des obstacles d'eau, des greens insulaires et des bunkers aussi grands qu'une crique bretonne! Cependant, deux architectes français ont relevé le défi. Yves Bureau à Saint-Jean-de-Montsin en Vendée, et Jean-Manuel Rossi, à Belle-Dune sur la côte picarde, qui a été salué comme l'un des plus beaux parcours de français construits dans les années 1990.

Golf de Belle Dune

Créé par le Syndicat de la Côte Picarde, le golf de Belle Dune Belle Dune, à Fort-Mahon-Plage, est un exemple du mariage réussi entre l'écologie et le golf, car il a fallu deux ans de travail par des chercheurs pour trouver des solutions aux problèmes posés par la construction de ce golf dans le plus grand massif dunaire d'Europe. Pour réparer les dunes, plus d'un million d'huîtres ont été plantées à la main, pour stabiliser l'herbe, la terre végétale a été étendue sur le sable, pour guider l'eau pour l'arrosage, un film étanche a été posé à 40 centimètres sous terre. Depuis sa création, Belle Dune a toujours été placée sous la tutelle de chercheurs. Seuls les lapins qui font l'obiet d'une promenade tous les vendredis en hiver ne sont pas invités à la table du respect de l'environnement.

Contrairement à d'autres liens qui peuvent sembler monotones, Belle Dune vous invite à une balade en trois parties. Le premier des trous 1 à 11 traverse une forêt de pins et de bouleaux, le second de 12 à 14 pénètre dans le massif dunaire. La rupture est alors saisissante avec ces verts verts entourés de milliers d'huîtres blondes qui ondulent en vagues sous le vent. Dans un souci écologique, Jean-Manuel Rossi n'a pas hésité à séparer les trous 12 et 13 de plusieurs centaines de mètres et à construire des ponts en bois pour laisser la nature intacte. Enfin, de 15 à 18 ans, les pins reviennent en bordure des fairways pour conclure au clubhouse, une charmante maison en bois dont les ardoises et les bow-windows soulignent le style picard.

Quelques anecdotes sur le golf dans la région du Nord. Le saviez-vous ?

  • Au Touquet, le cours de la mer est tracé dans les dunes. C'est un lien pur, comme ceux que l'on trouve en Écosse.
  • Lorsque le brut pousse à Wimereux, les connaisseurs l'appellent “Wimerough”.
  • La route de la Mer du Touquet est le lien français le plus populaire pour les Anglais, donc ils ne se sentent pas à leur place ici.
  • L'architecte anglais Tom Simpson a signé à Hardelot l'une de ses plus belles créations françaises: le Pine Tree Course.
  • Sur le parcours des Dunes d'Hardelot, certains se plaignent de départs aveugles, un critique qui fait sauter le réalisateur de sa chaise.
  • Inspiré par Robert Trent Jones, l'architecte des Dunes d'Hardelot s'est amusé avec les greens cibles.
  • Le parcours des Dunes d'Hardelot est l'oeuvre de l'architecte belge Paul Rolin.
  • Les premiers trous de Belle Dune serpentent à travers la forêt avant de s'enfoncer dans le plus grand massif dunaire d'Europe.
  • Des milliers d'huîtres ont été plantées pour stabiliser les hautes buttes de sable sur le parcours de Belle Dune.

Leave a Comment