Le Win Tour s'installe parmi les circuits Pay and Play English

Le Win Tour a été créé en juillet dernier par Stanislas Caturla, membre du Pro Golf Tour. Après deux années de travail, le Rochelais a vu son projet aboutir au début de l’été par une première compétition au golf national.

Joueur professionnel sur le Pro Golf Tour, Stanislas Caturla (28 ans) a lancé au mois de juillet dernier, le Win Tour Golf, ce circuit Pay and Play qui s'intéresse au moins une journée par mois, pros joueurs, pros enseignants et amateurs sur les plus beaux parcours de France: «Cette idée de projet est arrivée il y a environ deux ans. On était en voiture avec deux joueurs du Pro Golf pour se rendre sur un tournoi et on se demandait ce qu’on aimerait faire si on ne perçait pas dans le golf », explique Stanislas. L’ancien pensionnaire de l’Université Laval (Québec) explique également le but ultime de ces journées: «Ce qui nous manque en tournoi je trouve, c’est notre staff. Faire venir son préparateur mental, son préparateur physique et son coach sur un tournoi entier coûte très cher. Grâce au Win Tour, le staff d'un joueur peut se déplacer une journée pour voir comment le joueur réagit sous pression. C’est ce côté-là qui m’a poussé à créer ce circuit Pay and Play » continue le Rochelais.

Mais quel est le principe du Pay and Play? Chaque joueur qui souhaite jouer une épreuve, payer un droit d’inscription d’une valeur de 150 €. Plus il y a de joueurs, plus le prix en argent de la compétition sera important et plus les 5 premiers des classements professionnels (joueurs et enseignants) gagneront de l’argent. Pour les amateurs, des chèques cadeaux utilisables dans les pro-shops partenaires leurs sont attribués.

L’expérience qui parle

Le 13 juillet dernier, se déroulait la première épreuve au golf National. Une épreuve remportée dans la catégorie enseignant, par Christian Cevaër grâce à une belle carte dans le par: «La première étape au golf National était géniale. Stan (Caturla) et Margaux (bénévole) ont été aux petits soins pour nous. C’est toujours un plaisir d’aller se jauger au National. » Après avoir disputé la première épreuve dans la catégorie enseignant, l’ancien pensionnaire du Tour Européen a pris part dans la catégorie «joueurs professionnels, membre d’un tour» pour la 2e étape le 21 septembre au Golf de Saint-Cloud: «Je suis enseignant depuis 7 ans déjà mais maintenant que j'ai 50 ans, je veux me relancer sur le Legends Tour (Senior Tour), jouer dans l'autre catégorie me donne plus d'émulation et me conditionne à rejouer un peu sous pression. C’est toujours important de se frotter aux meilleurs », raconte le double vainqueur sur le Tour Européen. Partenaire de ce Win Tour, l’expert du chipping offre au meilleur score de chaque tournoi, deux heures de leçon particulière.

Mathieu Decottignies Lafon, joueur du Challenge Tour et du Pro Golf Tour, disputait lundi dernier, sa première épreuve du Win Tour, «El Decott» a été agréablement surpris par la qualité du parcours ainsi que par l’organisation du Win Tour: «C’était top. C’est un format idéal pour continuer à jouer en période creuse. Les greens étaient géniaux à Saint-Cloud, personnellement, j’ai eu plus de mal sur le parcours qu’il faut connaître mais c’est clairement le genre d’épreuve qu’il faut garder pour du jeu. J’ai pu jouer avec un enseignant et un amateur, c’est toujours cool de partager ces moments ».

A noter que les vainqueurs de chaque catégorie gagnée au terme de la saison du Win Tour, un séjour de 5 nuits pour 2 personnes dans le complexe hôtelier d’Anahita à l’Ile Maurice. Après le golf National et Saint Cloud, le Win Tour fera escale au Golf des Aisses pour la troisième épreuve qui aura lieu le 5 octobre prochain. La fin de la saison du Win Tour pourrait se poursuivre dans le sud de la France dès le mois de novembre.

Leave a Comment