Le Maroc déroule son tapis rouge pour le golf

Ils ont déroulé le tapis rouge pour moi au Samanah Golf Club de Marrakech. Au sens propre.

Après avoir descendu une Magnolia Lane d'oliviers, je suis arrivé à l'entrée du club, où les champions du Maroc, le premier événement de stroke play sanctionné par le PGA Tour à être disputé sur le continent africain, a eu lieu du 30 janvier au 30 février. . 1 dans les contreforts des montagnes de l'Atlas.

Une troupe de membres de la tribu berbère jouait leurs darbukas tandis qu'un autre compatriote vêtu d'un costume local festif me servait du thé à la menthe bouillant, la boisson traditionnelle de choix du pays, à partir d'une théière en argent tenue au-dessus de mon verre peint afin de refroidir le liquide pendant est tombée. Le Maroc sait faire un accueil chaleureux.

Situé en Afrique du Nord et séparé de l'Espagne par le détroit de Gibraltar, le Maroc est la porte d'entrée vers l'Europe. Le pays a une forte influence européenne, mais le Maroc est également le point d'entrée dans le monde arabe, avec un respect et une tolérance profondément enracinés envers les autres religions au sein d'une population à 98% musulmane.

Avant que la pandémie de coronavirus n'amène le Maroc à fermer ses frontières aux touristes pendant la majeure partie de 2020, ce pays ancien, mystérieux et magnifique attirait les visiteurs depuis des années. Et le Maroc est en plein essor du mini-golf qui a élargi le portefeuille de golf du pays d'une douzaine de parcours de 18 trous et cinq installations de neuf trous il y a 15 ans à 45 parcours au dernier décompte. Avec des parcours conçus par Robert Trent Jones Sr., Jack Nicklaus, Gary Player et Kyle Phillips, le Maroc a pour objectif de devenir un aimant pour le tourisme de golf lorsque les restrictions de voyage sont levées et que le golf attire à nouveau les joueurs américains en quête d'aventure.

Adel el Fakir, PDG de l’Office national du tourisme marocain, a déclaré qu’environ 5 000 à 10 000 golfeurs américains visitaient le Maroc chaque année avant la pandémie, faisant des États-Unis le cinquième marché en importance et à la croissance la plus rapide des 120 000 golfeurs en visite au Maroc.

Alors que la première balançoire au Maroc aurait été prise en 1914 à Tanger, la ville la plus septentrionale du pays, Marrakech, n’était pas en reste. Neuf ans plus tard, le Royal Golf Club de Marrakech est construit sur ordre du Pacha. Des personnalités aussi éminentes que Winston Churchill, qui aimait peindre les montagnes enneigées tout en se relaxant à l'hôtel La Mamounia, et Dwight D. Eisenhower y jouait. Le parcours est assez étroit et serpente à travers cyprès, eucalyptus, palmiers, oliviers, orangers et abricotiers. Situé au pied des montagnes de l'Atlas, c'est un parcours d'une extrême beauté et offre un test de compétences en tir.

Le tracé de Samanah, un Nicklaus Design ouvert en 2007, est situé à seulement huit kilomètres de l’aéroport international de Marrakech. C’est un parcours de style désertique avec des fairways accueillants et pratiquement pas difficiles quand j’y ai joué. Les verts étaient délicats mais pas trompés. Peu de temps avant ma visite, le pro en chef m'a dit qu'il avait joué le parcours avec Matt Kuchar et ses fils, qui étaient en vacances, et Kuchar a réussi un 70 facile, trois de moins que le record du parcours. Cette marque a été brisée lors de l'événement PGA Tour Champions, avec le finaliste Stephen Ames tirant une ouverture de 63 avant que Brett Quigley ne gagne avec un 15-under 201.

Mon équipe de scramble s'est régalée d'oiseaux, puis d'une diffusion après le tour qui était un cours intensif sur apparemment toutes les spécialités locales. La cuisine marocaine est colorée, sophistiquée et astucieusement présentée.

«D'abord, nous mangeons avec les yeux», a déclaré El Fakir lorsque nous nous sommes assis pour rompre le pain.

J'ai mangé ma dose de couscous, le plat national du Maroc, et de tajine, un ragoût traditionnel cuit lentement braisé à basse température sous un couvercle conique qui emprisonne la vapeur dans le plat d'argile éponyme. Le résultat? Une viande tendre qui tombe de l'os avec un mélange de légumes aromatiques et une complexité d'épices avec une combinaison d'olives, de coings, de pommes, de poires, d'abricots, de raisins secs, de pruneaux, de dattes ou de noix. J'ai aussi essayé le mechoui, une friandise pour les amateurs de viande d'agneau ou de mouton avec des épices telles que le ras el hanout et le safran cuit dans un pot en argile au feu de bois. Pour le dessert, il y avait plateau après plateau de pains sucrés assortis qui sont généralement servis avec du café et des collations de midi. J'ai empilé mon assiette et je suis toujours retourné sous forme de buffet.

J'aurais pu faire une sieste après toute cette nourriture, mais j'ai opté pour une visite plus culturelle des monuments de la ville. De Jemaa el-Fna – le centre névralgique festif et carnaval de Marrakech, où vous rencontrerez chaque jour des acrobates, des magiciens et des charmeurs de serpents – j'ai laissé mes pas me conduire à l'un des nombreux jardins de la ville et j'ai mis la tête dedans voir l'ancien lavoir de la mosquée de la Koutoubia, où l'appel mélodique à la prière est émis depuis la mosquée cinq fois par jour.

Ensuite, il s'agissait d'explorer l'agitation du labyrinthe de ruelles de la médina. Colorés, bondés et aromatiques, les souks, ou marchés, sont un assaut fascinant sur les sens. À Marrakech, la plupart des bâtiments sont d'une teinte saumonée, mais au coucher du soleil, la couleur se réchauffe et s'approfondit et semble recouvrir tout le paysage urbain – à la fois de loin et de l'intérieur, la ville prenant une teinte romantique qui lui est propre et gagnant le surnom de la ville rouge.

Le Maroc a toujours semblé être ce lieu lointain et exotique, le décor de classiques du grand écran comme Casablanca, son attrait renforcé par des images romantiques de palais de riad comme des scènes de fêtes décadentes. Ses racines sont bien en Afrique, mais son visage est fermement tourné vers l'Europe. Vous pouvez voir la mer Méditerranée et l'océan Atlantique et les montagnes enneigées de l'Atlas. Le roi Mohammed VI est considéré comme un réformateur libéral et l’économie du pays croît rapidement. Pourtant, sous toute cette brillante nouveauté, le vieux Maroc – une terre de coutumes anciennes – demeure. Vous devrez peut-être chercher un peu plus dur pour le trouver, mais c'est la moitié de l'aventure.

Je me suis rendu à côté de Rabat, la capitale et qui abrite le golf phare du Maroc. Butch Harmon a entraîné Tiger Woods, Phil Mickelson et Greg Norman, mais il plaisante sur le fait qu'il n'a travaillé que pour un gars qui avait sa photo sur l'argent.

«Vous semblez avoir beaucoup de bons mensonges lorsque vous êtes le roi», dit Harmon.

Le roi marocain Hassan II, décédé en 1999, était un passionné de golf autoproclamé, et sa fascination pour le jeu a conduit à un boom de la construction de parcours dans les années 1970. Il a embauché le champion des Masters de 1947 Claude Harmon (et plus tard son fils Butch) pour lui apprendre le jeu et s'est lié d'amitié avec Billy Casper, le gagnant de 51 titres du PGA Tour.

Dans un effort pour combler le fossé culturel entre l'islam et le monde occidental, sa majesté a envisagé un tournoi de golf comme un moyen de transcender les préjugés culturels. Casper a recommandé à Robert Trent Jones Sr. de concevoir le site hôte, en disant: “Si vous voulez construire un terrain de golf au Maroc, construisez quelque chose à votre grandeur ou ne construisez rien du tout.”

Le parcours rouge du Royal Golf Dar Es Salam («Maison de la paix» en arabe) serpente à travers une forêt de liège, d'eucalyptus et de palmiers, et quelque chose que vous ne voyez pas tous les jours: les colonnes romaines des ruines de Volubilis, qui étaient déplacé entre les 11e et 12e fairways. C'est l'un des meilleurs designs de Jones et a accueilli le Trophee Hassan II depuis 1971 et une étape de la tournée européenne depuis 2010. Casper, Payne Stewart, Colin Montgomerie, Bernhard Langer et Erik Compton ont tous reçu l'épée ornée de bijoux. (Un tournoi féminin, la Princess Lalla Meryem Cup, se déroule simultanément sur le Blue Course, que le protégé de Jones, Cabell Robinson, a rénové).

Si je ne savais pas mieux, j'aurais pensé jouer au Dunes Club, un autre tracé exceptionnel de Jones à Myrtle Beach, en Caroline du Sud. Le Dar Es Salam de 45 trous comprend également le parcours vert de neuf trous. James Duncan, un associé de longue date de Coore-Crenshaw, a entrepris ce qu’il a appelé «un exercice archéologique» et a découvert les plans originaux de Jones pour la mise en page dans un fichier de 600 pages des archives Jones de l’Université Cornell.

«Ce qui m'a frappé à propos des croquis, c'est dans quelle mesure le cadre de chaque green avait été construit selon les croquis (dans certains cas de manière étrange) alors qu'il y avait peu de traces du contour interne qui y était référencé», dit Duncan. «Il était clair que les détails de la plupart des greens n'avaient pas été construits selon les croquis, que ce soit délibérément ou en raison de circonstances.»

Il a résolu de garder le meilleur de ce qui avait été construit et d'introduire les meilleures idées des croquis lorsque cela était possible, en convertissant les complexes verts de plats à ondulés. Les greens sont désormais fascinants et stimulants à l'infini, ce qui est une description précise du parcours dans son ensemble.

Je commençais à douter de l'existence d'un putt droit, mais voilà, mon cadet, Mohammed, m'a donné une telle lecture au 17, que Duncan a transformé d'un long par 3 en un risque-récompense, par 4, et Mohammed avait raison. Le commissaire de la tournée européenne Keith Pelley se souvient que le sud-africain Dean Burmester l'avait approché au Trophée Hassan II 2019 et avait déclaré: «C'est le meilleur parcours que nous jouons toute l'année.»

Niché à droite du 10e trou, les golfeurs peuvent voir les jardins et les terrains d'un hôtel Ritz-Carlton qui devrait ouvrir bientôt. J'ai séjourné au View Hotel, une option boutique chic à moins de huit kilomètres du parcours qui offrait un petit-déjeuner buffet digne d'un roi et qui m'a alimenté pour la prochaine étape du voyage.

L’histoire imprègne l’air autour du Royal Golf Club de Meknès, dans la plus petite des quatre grandes villes impériales du Maroc. Le parcours de neuf trous est un simple va-et-vient avec des trous tout de suite, mais quelle expérience de jouer à l'intérieur des jardins clos du palais royal de Meknès – le murmure de la fontaine ornée de mosaïques, les grands murs couleur sable construit au 17ème siècle abritant un club-house avec les toits et minarets de la médina visibles au loin, et les senteurs mêlées d'orangers, de pruniers et d'oliviers dans son jardin ne sont que quelques-uns de ses charmes.

Le club a été fondé en 1969 et est ouvert jour et nuit. Sa Majesté a insisté pour que des projecteurs soient installés afin qu'il puisse jouer après la tombée de la nuit pendant la fête islamique du Ramadan, qui dure un mois. Une fois, Casper et le roi sont partis à 23h30. Casper a repéré cinq des sept premiers trous, puis s'est tourné vers le roi et a remarqué: «Je pense que j'ai joué au mauvais moment de la journée.»

Le plus récent parcours de golf du Maroc se trouve dans la station balnéaire d'Ifrane, située entre Meknès et Fès, où le premier Jack Nicklaus Signature Design en Afrique du Nord a ouvert ses portes en octobre 2018 (Nicklaus aurait fait cinq voyages). le neuvième et le 18e vert attenant avec les montagnes de l'Atlas en toile de fond. Pourtant, le parcours a une impression de parc, car Nicklaus a dû contourner d'importants affleurements rocheux jusqu'aux six derniers trous, qui sillonnent une forêt d'arbres.

Mais quel coup de pied final. Arriver dans un virage entre le 16e green et le 17e tee m'a coupé le souffle. Les montagnes de l'Atlas réapparaissent pour une beauté d'un court par 3 à 17 et un par-4 dogleg-finisseur gauche qui monte la colline vers le club-house. Allez à gauche sur le coup de départ ou sur l'approche et vous pourriez aussi bien fouiller dans votre poche pour recharger.

La station balnéaire alpine d'Ifrane est un refuge niché au milieu de la chaîne de montagnes, particulièrement populaire parmi les Européens qui recherchent un soulagement de la chaleur estivale. Je suis resté sur la route du terrain de golf à l'hôtel cinq étoiles du même nom, qui se traduit par «flocon de neige», et s'inspire d'un chalet de ski de luxe. Il convient à une région appelée la Petite Suisse du Maroc et qui en hiver a une ambiance différente car toute la ville et l'hôtel se transforment en un paradis hivernal.

Mon dernier arrêt m'a conduit à Fès, où se trouvent deux parcours de 18 trous, le Royal Golf de Fez conçu par Robinson et l'Oued Fez Golf, qui possède un nouveau club-house brillant, tant attendu. Les golfeurs qui aiment explorer des cultures autres que la leur seront récompensés dans le centre culturel de Fès. Le cœur et l'âme de cette ville médiévale est la médina, où les artisans ont généralement une spécialité comme les articles en bronze et vendent un seul article, qu'il s'agisse d'épices, de maroquinerie ou de parfums, pour n'en nommer que quelques-uns. Un vendeur vendait des abricots, des dattes, des amandes et des aphrodisiaques qu'il commercialisait sous le nom de «jiggy jiggy».

Le souk est également l'endroit idéal pour pratiquer vos talents de marchand. Les vendeurs peuvent être agressifs, diviser par deux le prix d’un article à chaque fois que je le refuse et donner un nouveau sens au dicton selon lequel il ne prendrait pas non pour réponse.

Il y a tellement de magasins que vous pouvez vous perdre dans les rues étroites, et vous êtes plus susceptible de tomber sur un mulet tirant une charrette à bras qu'un véhicule motorisé. C'est peut-être le seul endroit qui est resté intact au cours des 1000 dernières années. Tout ce qui manquait était un tour de tapis magique pour me ramener à la maison.

Note de l'éditeur: Bien que nous sachions que les voyages internationaux se sont presque arrêtés à cause de la pandémie de coronavirus, il n'est jamais trop tôt pour commencer à penser à un voyage de type «bucket-list» dans les prochaines années ou simplement rêver de golf dans un lointain -des terres hors et exotiques.

Leave a Comment